Le groupe de défense des droits des refugies (GDR) en activité acape town

 

Image

 

OT Mulombo

 

Le Groupe pour la Défense des droits des Réfugiés (GDR) est une organisation non gouvernementale fondée en Afrique du Sud  le 10 Mai 2007 par Mr Alex et a fait sa sortie officielle le 20 Juin 2007, une date universellement consacrée pour les réfugiés. Son objectif est de lutter pour les droits des réfugiés, aider ces derniers à comprendre leurs droits et leurs obligations en tant que réfugié dans la terre d’asile. Ayant un statut de stakeholder, le GDR est souvent invité dans des réunions qui traitent sur les droits de l’homme. Quant à son activisme, GDR a un parcourt très actif. Sa première sortie officielle en 2007 s’est réalisée avec une marche contre la violation des droits des refugiés par le gouvernement Sud Africaine; à l’issue de la marche un mémorandum fut déposé au parlement Sud Africain et  reçu par Mr Lekota. En Avril 2009, une autre marche a été organisée par GDR dans le but toujours de dénoncer les violations des droits des réfugiés par l’Home Affaires Sud Africain. C’est Mr Steeven Z. qui a reçu le mémo de cette deuxième marche. Et tout récemment, le 30 Juin 2010, ayant constaté les persistantes irrégularités à l’Home Affaires et l’impuissance de UNHCR qui est un organe sensé protéger les réfugiés, GDR a cette fois-ci organisé une marche contre le UNHCR qui semble fermer les yeux devant les difficultés grandissantes du refugié suite à la défaillance de l’Home Affaires sud africains à remplir efficacement sa fonction. Dans son mémorandum le GDR fustige le comportement de l’Home Affaires et de UNHCR à l’égard des réfugié, à Cape Town en particulier, en soulignant plusieurs violations des droits des réfugiés tels que la réduction en nombre d’année des documents des réfugiés, le refus d’octroi des documents de sécurité SOB (Security Officer Board) aux réfugiés depuis 2001; et les irrégularités constatée à l’Home Affaires.

Selon GDR « refugees in South Africa, especially here in the Western Cape are deeply disappointed because they are always victims of refugees rights violations by the department of Home Affairs and the UNHCR Cape Town branch. Those two institutions are not doing enough to protect refugees, according to the 1951 Geneva convention relating to the refugees status. They are not managing to put in place some strategies to avoid refugees right violations in the country. »   

Obstiné à voir les droits du réfugié pleinement respecté par l’Home Affaires et le HCR, le groupe de défense des droits des réfugiés œuvrant à Cape Town a entrepris des démarches pour s’entretenir avec les hautes personnalités de la place qui ont dû faire pression aux officiers de l’Home Affaires pour améliorer le rythme de travail.  

Parmi ses actions cet ONG se charge aussi d’aider les réfugiés qui ont des problèmes avec leurs banques à cause de leurs documents; les gents qui ont une amande de R2500.00 pour avoir un document expiré. Concernant ce dernier cas,  le GDR a introduit les documents des quelques réfugiés au ministère de l’intérieur Sud Africain pour leurs régularisations.

Le comité exécutif de GDR est composé de:

Mr Alex Gil Tshitamba: Président, 0789498920

Francis Gilungu Missimbu: Secrétaire, 07687445642

André Ntumba Tshibangu: Relation  Pubique, 0834907851

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s