ARESTA MANIFESTE L’INJUSTICE!

 

 

La majorité des réfugiésde Cape Town critiquentl’ARESTAqui travaille à 100% avec le HCR  danstous les niveaux or c’estvraimentune organisation senséed’aidertous les réfugiés sans exception. Maisdisonsquec’est le contraire de la réalitéqui se fait voirdisantsurtoutcertainescommunautésconnaissant le service quecette organisation offre aux réfugiés pour atténuer la tension afind’éviter les révoltes.Maintenant, c’est le moment de dire non à l’exploitation de l’hommequecette organisation tenterait de manipuler les autresréfugiés qui n’ont pas de support au HCR maisonmère de Prétoriacontrairement aux Rwandais, aux Kenyans, aux Ugandaisayant des antènnes pour protègerleurs petites organisations qui seraientéparpilléessurtoutel’étandueSud-Africaine et voirmêmepartoutailleurs.

Certes, on connaittrèsbiencejeuxdepuis GENEVE mais on ne peut pas garder silence car la véritéfinira par triompher un jour où les autres couches serontaussireprésentées au niveau le plus élévé de l’HCR.

D’où,ilfaudraitvisiter ARESTA pour en savoir plus.Il est important que les autrescommunautes de Cape Town  rejetées par ARESTAaientl’imagenette et claire de cette organisation dirigée par Charles un Rwandais, secondé par Fred un Ugandais qui n’a pas de pouvoirmêmesi son niveauintellectuelserait plus avancépar_rapport à son patron.

Car, le resteseraituneéquipemélangée des Rwandais, des Ugandais, un Zibambween et deuxCongolaisdontl’un de la RDC et l’autre du Brazaville qui auraientcommerôled’encadrer les nouveaux réfugiésdans le desseind’apprendreune formationquelconquesoitinformatique; coupe et couture pendant que les autresRwandais, Ugandaismieuxplacésdans des bureaux c’est à dire dansl’administrationgagnant un bon salaire pour mieuxsurvivre.

D’une part, les services quecette organisation doitpourvoir aux réfugiéssontnombreuxetéquitables. Maishélas!l’équationestdévenue trop compliquéevoirmêmetrès critique du fait quel’injusticese fait voir du jour aux joursoùcertaines couches des réfugiéssont mal-servies par example la coucheCongolaiseosecroiresurtoutque se présenter au bureau d’ ARESTA  tous les joursrienque pour recevoirune caution d’étudesselon le budget prévu par ARESTA qui seraittransferable à un centre de formation variant de R1000 a R 4000moyennant  des conditions pour camoufler le réfusd’éctroie de cette cautionoubienaccèderàune formation quelconquequel’ondonnesur place aux réfugiéslaquelle formation même payable par lesréfugiéspauvres sans emploi.Celaen outremontreque ARESTA à dévier de cesobjectifs de pourvoir des services fiables etéquitables , Ceciprouveclairementqu’ausein de cette organisation l’on aspire àune double escroquerie et aussil’exploitation de l’hommequecelle-ci utilise pour aveuglergentimentles réfugiés et surtout de prendreleursbiend’unemanièreindirecte.

D’uneautre part, ARESTA et FORUM DE REFUGIES à Wynberg y compris HCR de Cape Towndirigécommed’habitude par un Ugandais à la personnedénommée PATRICK. Qui luiaussiétant un haut cadre représentantl’HCRdepuisPrétoriaayant les mêmes ambitions de nuire les autrescommunautésvulnérables.

De tout ce qui précède,  Patrick ayantàassimerunelourdetâche au sein du HCR depuisPrétoriaafind’aider les réfugiés en général, maisau lieu de combattrel’injusticenotoire au sein des autres petites organisations maislui fait l’aveugle pour protéger son clan déjàéparpillé en Europe  aux Etats-unis et Canada voirmême en Australiepour des raisons de réfugeautrementdit la réinstallation. Or, ce qui estévidentc’estd’aidermutuellementtoutes les organisations existantes sans exception nipartiepris. Dans son cas, le problèmen’est pas clair du fait cesont les Rwandais, Ugandais, Burundais, voirmêmeles somaliens qui accèdentlibrement à la réinstallationquel’HCRaccorde à tout réfugié sans condition maismoyennant des critèresdonnés. Signalonssurtoutqueles Rwandaiset  lesUgandais ne cessent pas de manifesterleur injustice voirmême le tribalismevis àvis des autres nations ayantdroit de l’obtention de la diteréinstallation.

Pour le cas des Congolais, selon les plaintesreçuesdans la communautéCongolaise Charles et Patrick ne voulaientsurtout pas collaborer avec une masse congolaise par-cequeseloneux ,cettecouchecongolaisen’a pas de secrets pour biensauvegarderclairementleurs affaires dansl’accomplissement de leur travail.

En effet, la preuve en estque pour les interviews du HCRorganiséesà Cape Town avec certitude surtoutcesont des Somaliens, Burundais, Ugandais et Rwandais qui font  ces interviews et passentfacilement pour le voyage par-cequeC’est Alphonse Munyanyazi unRwandais qui est le chef  représentant du HCR en RSA.

Si loin de tout c’est Alphonse qui approuvetoutedemande après qu’ilsoitrecudans lesdiffèrents bureaux à Cape Town parmislesquelscitons: ARESTA chapeauté par son frère Rwandais Charles  ainsique le FORUM DES REFUGIES à Wynberget même le bureau représentatif de l’ HCR à Cape Town.

En somme, nous demandonsà toutes les communautésfonctionnant à Cape Town aspirant au changement et au mode de vie de tout refugié de faire face aux exploitations Rwandaises et Ugandaises qui nous manipulent sans le savoir. Cesdeux organisations organisenttantôt des séances des séminairesavec toutes les communautesprétendantleur porter assistance après cesrencontresouseminairesmaisces organisationsutilisentcesstratégies  pour faire leurs rapports qui serontdonnésàl’HCR et recevoir beaucoup de dons de la part de leursbourreauxpour s’enrichir de plus en plus au détriment desrefugiésvulnérables

Par example, après des recontres àmaintes reprises avec lescommunautésl’HCRavaitoctroyé un lot des ordinateurs et unegrosseenvolopped’argent  à ARESTA l’annéepassée. Les Rwandais, Burundais et Ugandaisrecoiventfacillement des bourses pour étudierdansdiffèrentesUniversités en RSA  du fait que le numéro1 de l’HCR à Pretoria est du clan Rwandais en complicité avec DAFI, alorsque les Congolaissont à compter au bout du doigt.

Surprise maisvrai!onest au courant de tout ce qui se passe etquechaquecommunautédoits’enoccuper de son peuplec’est-à-dire les problèmescongolaisdoiventêtrerésolusdansune organisation Congolaise et les autres organisations de même. Maintenant, nous disonsaisémentetclairementque pas question d’ARESTA, FORUM DE WYNBERG, HCR CAPE TOWN. Soyonstousunis pour combattrecetteépidemied’exploitationquenos frèresRwandaisetUgandaisamènentsur le fief de Nelson Mandela.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s