LES REALITES DE L`ETRANGER A L`ETRANGER

Douceline PEMBELE

ImageImage

 

Généralement, la vie est très dure au pays. Les guerres, la famine, les maladies, les décès, le manque d`emploi, le manque de bonne scolarisation n`épargnent personne. Dès lors, on commence a se faire des illusions, des ambitions,  d`aller vivre a l`étranger en vue de réaliser des rêves tant attendus depuis des années. On espère bien les réaliser  dans le court terme une fois à l`étranger. Ainsi, une bonne partie de la population des pays en voie du développement préfère se refugier ouimmigrer dans les pays développés ; c`est le cas du Congolais en Afrique du Sud.

Après 5 ans de vie a l`étranger (Cape Town), nous avons pu observer certains phénomènes, certaines réalités auxquelles le Congolais est confronté que nous nous proposons de partager.

Dès son premier jour, le congolais est appelé ‘’New comer’’ (nouveau venu), un nom qui renferme toutes les réalités liées à l’intégration.

 

Phénomène Home Affairs

Au pays, personne ne dit exactement comment c`est stressant etce qu`il faut faire pour vivre légalement dans un pays étranger et particulièrement en Afrique du Sud. Personne ne dit qu’il faut se faire réfugié ni comment s’y faire qualifier.

Certains arrivent avec une histoirevécue qui leurs permettent d’avoir facilement le statut de réfugié; c’est le cas de ceux qui ont vécu des guerres, des viols, tracasseries militaires etc. ceux-ci obtiennent facilement le document de refuge, appelé ‘’Status’’, valides pour 3 a 4 ans renouvelable.

Pour le reste des news comers, les anciens devront les aider à relater une histoire cohérente et convaincante. Ceux-ci devront beaucoup prier et ont besoin d`une bonne chance pourque l’histoire soit acceptée. Ainsi, il pourrontrecevoir  soit, un document de six mois renouvelable, soit un document de rejet appellé‘‘Manifestly rejected’’, soit un autre appelé ‘’ Appeal’’ ou encore le pire des documents appelé ‘’ Must Leave’’. Pour ces trois derniers documents, il faut recourir a un avocat pour défendre le cas. Le plus stressant a  l’Home Affairs, c`est le fait de se tenir debout pendant plus de 5 heures sous n`importe quelle intempérie ; qu`il pleuve, qu`il neige ou qu`il vente; que vous soyez malade, handicapé ou enceinte; femme, enfant, bébé, homme… qui que vous soyez, vous devez attendre.

Apres l`obtention du document, une deuxième  réalité qu`il faut  affronter se présente.

 

Auto Prise en charge

Que vous arriviez chez votre frère, sœur ou ami, lacontribution dans le budget familial est obligatoire ( loyer, Électricité, Eau, nourriture…).

Juste un mois après, le new-comer devra faire face aux harcèlements par rapport à la contribution pour le fonctionnement du foyer ; cela le pousse a chercher le travail, peu importe lequel, en dépit du fait qu’il ne sait pas encore s’exprimer en anglais. Il doit donc mettre de coté toutes ses qualifications du Congo.Ainsi avec beaucoup de dépassementet du courage, le voila dans les métiers tels que : ‘’Security, car wash, Parking gard, Cleaning, nettoyeur d’assiettes dans les restaurants, waiter, barman, tressage des cheveux, petits commerce… ‘’cela peu importe le niveaux d`études faites et services rendus au pays.Médecin, Infirmier, Ingénieur, Financier, Comptable, Administrateur, Agronome, Journaliste, Enseignant…, presque tous commencent par un de ces métiers.

Faire des études ou suivre de formations professionnelles ou d’Anglais en premier c’est gaspiller le temps pour trouver l’argent de contribution à la famille d’accueille. Ce qui fait que certains s`exprimentfacilement en Anglais mais éprouvent encore des difficultés pour écrire.

Peu après, les  plus avisés se créent le temps d`aller aux formations en vue d`obtenir certaines qualifications pour soit, exercer ces mêmes  métiers de façon professionnelle, soit, chercher d`autres professions un plus rémunérant. La encore une autre réalité se présente, il faut trouver l’emploi correspondant à la formation faite.

 

Formations et Emplois

Certains Congolais viennent avecune connaissance professionnelle acquises depuis le pays soutenu par les documents certifiant lesétudes faites, les services rendus, bref un curriculum vitae bien bâti. Cependant cela ne garanti absolument pas un travail selon leurs  attentes; néanmoins c`est une base assez importante à ne pas négliger.

En vue d`acquérir une expression technique efficace en Anglais afin de se défendre si jamais l’opportunité se présentait, quelques formations supplémentaires deviennent nécessaires. Malheureusement, ces formations coutent très chères. Etant ‘’ New Comer ‘’ ,  il est difficile d’assurer leurs payements. Comme vaut mieux peu que rien, il faut donc choisir de faire des petites et rapides formations moins couteuses qui permettent de trouver rapidement un métier pour assurer la survie.

Il n`y a pas de saut métier, il n`y a que de saute gens ‘’dit-on. Entre temps, les jours passent, l`âge avance… on ne pense pas a son avenir.Qu`est ce qu`on devient après 50 ans, 60 ans? Et sa Pension? Est-ce qu`on peut préparer sa pension tout en vivant en Afrique du Sud ou devrait-on rentrer au Congo pour assurer sa vieillesse ?  

La question reste ouverte.

 

 

Advertisements

One thought on “LES REALITES DE L`ETRANGER A L`ETRANGER

  1. Que ceux qui ont des yeux pour lire lisent et des oreilles pour entendre, entendent. Notre pays peut aussi devenir un eldorado. Battons-nous pour éviter ces humiliations.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s