DIALOGUE : EDEM KODJO SOUFFLE LE CHAUD ET LE FROID

Le dialogue national inclusif durera deux semaines, immédiatement après l’installation du comité préparatoire. C’est tout ce qu’on peut retenir de la première sortie médiatique du facilitateur désigné de l’Union africaine. Pour des raisons faciles à deviner, Edem Kodjo est resté évasif sur des questions essentielles attendues par l’opinion nationale, notamment la date, la durée, le format et les termes de référence de ce forum national. Concernant le respect des délais constitutionnels, le Togolais s’est contenté de souffler le chaud  et le froid. 

Le Potentiel

Le facilitateur du dialogue  national inclusif désigné par l’Union Africaine (UA), Edem Kodjo a, au cours d’une conférence de presse animée lundi 11 avril à son nouveau siège de Kinshasa,  tenté de rassurer les uns et les autres sur la tenue effective du dialogue. Selon lui, le comité préparatoire du forum sera mis en place à la fin de la semaine. Cette étape devra précéder le début effectif de ce dialogue annoncé par le chef de l’Etat depuis l’année passée et qui est censé permettre la tenue d’élections apaisées.

Cependant, ni la date, ni le lieu, encore moins le format de cette grand-messe n’ont été révélés à la presse. La seule certitude, c’est que le dialogue se tiendra en deux semaines, sauf si d’autres détails l’étirent en longueur, avise Edem Kodjo avant de placer qu’« Il faut limiter les affaires dans un cadre précis, et pour cela, il faut définir une feuille de route » qui mette tout le monde d’accord durant les assises. Cette tâche, a-t-il indiqué, sera réservée au comité préparatoire qui sera installé d’ici à la fin de la semaine.

Identité d’approche entre Kodjo et la MP 

Qui sera membre du comité préparatoire ? La désignation se fera de manière aléatoire ou sur la base d’un critérium ? Edem Kodjo estime que ce dialogue doit être inclusif : «Je souhaite que tout le monde soit présent et pas de procès d’intention. J’ai encore besoin d’avoir un peu de temps pour consulter même ceux qui ne sont pas chauds pour démarrer le dialogue avec nous parce qu’en tout état de cause, ils auront leur place parmi nous parce qu’il y a un dialogue inclusif. Le dialogue doit demeurer inclusif ».

En lisant entre les lignes, l’on découvre quele facilitateur embouche la trompette de la MP qui voudrait amener  toutes les couches de la population à cette messe noire. Objectif : constituer une masse d’applaudisseurs qui vont se charger du brouhaha,

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s